Justine Bonne

Ma démarche est issue de l’éducation émotionnelle, elle permet de développer la congruence, une posture bienveillante et juste. Le détail des thèmes abordés est présenté dans cet article : gestion des émotions, confiance, résolution de conflits… ainsi que mon parcours, mes domaines de compétences

Je propose d’intégrer des connaissances (cf. liste ci-dessous) et d’installer les participants dans des postures issues de la psychologie positive et humaniste, de la non-violence et de l’éducation émotionnelle.

Il ne suffit pas de connaître des outils pour les pratiquer, les incarner. Afin de développer la congruence, il m’appartient de mettre en place un environnement d’apprentissage qui favorise une posture juste, appropriée à la pratique d’outils. Mon rôle est également d’aider à révéler les ressources des participants afin qu’ils puissent les mobiliser au moment adéquat.

Attention, il n’existe pas selon moi de baguette magique. Comme dans un atelier, je construis, déconstruis, tente de remercier mon erreur et reconstruis. C’est à chacun de vivre l’expérience, de tester et d’adapter à son propre contexte.

Mes domaines de compétences

  • Communication (particulièrement non-violente et non-verbale)
  • Écoute empathique
  • Régulation des conflits / négociation sans perdant
  • Autorité bienveillante
  • Gestion des émotions
  • Estime de soi
  • Coopération et confiance
  • Caractéristiques des phases de développement de la petite enfance à l’adolescence
  • Mécanisme des fonctionnements de groupe
  • Soutien à la parentalité

Approches

Les techniques sont issues des pédagogies active, positive, coopérative, ludique et diversifiée. Outre l’apport de mes connaissances, une place importante est accordée à la co-construction des savoirs. Le participant est acteur de ses apprentissages.

Mon parcours

Formations diplômantes

  • Maîtrise en Lettres, Communication et Média (spécialité analyse des discours)
  • DESS en métiers du développement culturel et du tourisme

Formations non-diplômantes

  • Formation longue sur La régulation de conflits, IFMAN
  • Formation transformer les conflits et apaiser les relations, IFMAN
  • Formation d’animateur en éducation émotionnelle, éducation émotionnelle avec Michel Claeys
  • Formation approfondie à la pratique de l’éducation émotionnelle en milieu scolaire, Michel Claeys et ses collaborateurs (Brigitte Audouart, Francine Mounier, Hélène Puissegur et Véronique de Vathaire)
  • Formation sur comment animer un atelier sur la non-violence en milieu scolaire, IFMAN
  • Formation sur comment développer les compétences psycho-sociales chez les jeunes, IFMAN
  • Formation d’animateurs d’ateliers de parents d’ados, l’atelier des parents
  • IFEAP : construire un cours
  • week-end de formation starting-block : éduquer à la citoyenneté et à la solidarité internationale
  • week-end de co-formation Survie sud-est : relations Françafrique
  • France Volontaires : 10 jours de formation au départ (à l’étranger) : partir en volontariat de solidarité internationale.

Mes expériences

  • Depuis plus de 10 ans, je conçois et anime des modules de formation
  • Enseignement en lycée professionnel agricole
  • Coopération internationale (dont deux ans en Egypte) : communication / coordination de projet

Ma vie personnelle

  • Maman de trois enfants

Présentation des Ateliers de Bienveillance – démarche

Les Ateliers de bienveillance, inspirés par l’éducation émotionnelle et le mouvement pour une alternative non-violente, proposent une manière d’être, de vivre en respectant ses propres besoins, ceux des autres, d’améliorer sa relation à soi, à l’autre et au collectif.

Approche des Ateliers de Bienveillance

Combinant les pédagogies active, positive, coopérative et ludique, Justine Bonne se concentre sur l’instauration d’un climat favorable aux apprentissages recherchés. Elle reconnaît le droit à l’erreur, se focalisant non pas sur le jugement mais sur l’opportunité qu’offre toute expérience, dans une invitation positive à dégager des solutions. En plus des apports théoriques nécessaires, les participants testent, partagent dans la mesure du possible*, explorent personnellement et collectivement des postures et des outils. * en fonction du format choisi, du temps et du nombre de participants

Exemples d’activités

Les activités proposées lors des conférences ou des ateliers de sensibilisation ne sont pas des jeux de rôles. L’animatrice tient compte des réticences face aux jeux et prend soin de ne pas mettre les participants dans une position désagréable.

  • Le jeu de l’aveugle : En binôme, A guide B à l’aide de codes sur l’épaule, dans le dos et sur la tête afin d’accompagner la circulation de B.
    => Objectifs : Ressentir l’impact du langage non-verbal (assurance, hésitation du geste, de la présence…), développer la confiance en soi / en l’autre, développer la congruence…
  • Geler / dégeler : Les participants déambulent dans la salle. Au signal, ils se focalisent sur des ressentis corporels grâce aux indications de l’animatrice.
    => Objectifs : S’initier aux ressentis corporels, à l’écoute de soi, de l’autre, de son corps.
  • La phrase affirmative : A a les yeux bandés. B est invité à amener A à un but. Il y a des obstacles. Le but est de ne donner que des consignes en phrases affirmatives, positives.
    => Objectifs : La phrase négative brouille souvent le message. La phrase affirmative et positive est très efficace dans l’exercice de l’autorité.
  • Compter jusqu’à 10 : En cercle de 10 personnes, les participants regardent par terre. Sans stratégie préalablement établi, ils comptent jusqu’à 10. Si deux participants disent le même chiffre au même moment, tous recommencent à 0.
    => Objectifs : Développer l’écoute de l’autre, l’attention, la coopération.
  • Le conflit Bleu / Rouge : A dit Bleu, B dit rouge et ce, 5 fois de suite. A la sixième fois, B se décale d’un pas vers la gauche et se retourne, prend de longues respirations en se focalisant sur son ventre. B est libre de réagir comme il le souhaite face à la réaction de A. A et B explorent donc cette issue de conflit.
    => Objectifs : S’initier à un des outils de sortie de conflit.
  • La marguerite des besoins (adaptés aux ateliers parents-enfants ou en classe) : Le parent et l’enfant dessine une marguerite. Chaque pétale représente les besoins que chacun est invité à respecter pour que la relation soit harmonieuse.
    => Objectifs : Ouvrir le dialogue de manière ludique sur les besoins et les ressentis, prendre conscience de l’importance du lien, de la communication et des approches ludiques.

Thèmes

  • Favoriser les relations bienveillantes entre adultes, parents-enfants, adultes-enfants et entre enfants
  • Communication bienveillante, verbale et non-verbale
  • Écoute empathique
  • Gestion des émotions
  • Régulation des conflits
  • Coopération
  • Poser une autorité bienveillante
  • Développer l’estime de soi chez les enfants ou les parents ou les professionnels
  • Motivation
  • Intelligences multiples
  • Éducation émotionnelle

Les Ateliers de Bienveillance sont implantés dans la région d’Aix-Marseille et interviennent essentiellement en PACA ( Bouches du Rhône, Var, Vaucluse).